Nietzsche, Freud et le Rêve

 

" Nos rêves sont, pour le cas où, une fois par exception, ils se poursuivent et s'achèvent - généralement le rêve est un bousillage -, des enchaînements symboliques de scènes et d'images, en lieu et place du récit en langage littéraire.

Ils modifient les événements, les conditions et les espoirs de notre vie, avec une audace et une précision poétiques qui nous étonnent toujours le matin lorsque nous nous en souvenons.

Nous gaspillons trop notre sens artistique durant notre sommeil et c'est pourquoi le jour nous en sommes si pauvres. "

 

Friedrich Nietzsche

 

 

Freud a vraisemblablement été influencé par Nietzsche, notamment dans son élaboration à propos du rêve.

 

Néanmoins, là où Freud fait un pas supplémentaire par rapport à Nietzsche c'est lorsqu'il inclut la forme du rêve dans son contenu.

 

Autrement dit, c'est surtout lorsque le rêve est un "bousillage", soit que sa forme nous apparait comme incompréhensible ou que nous n'en gardons qu'un maigre souvenir, que s'y joue quelque chose de crucial pour le sujet.

 

Puisque dans l'interprétation du rêve la forme doit être inclue dans le contenu.

 

C'est à la forme que Freud fait référence lorsqu'il mentionne l'ombilic du rêve, et non à son contenu.

Please reload

Please reload