Pourquoi tu m'aimes ?

 

 

 

C'est notre hystérie qui nous pousse à lui demander :

 

" Mais pourquoi m'aimes-tu ? "

 

Nous pourrions remplacer ce "Pourquoi m'aimes-tu ?" par "Qu'est-ce qu'il y a en moi que tu aimes et qui m'est inconnaissable ?" ou encore "Comment fais-tu pour m'aimer car si j'étais à ta place je ne pourrais jamais aimer un être comme moi ?"

 

En aucune façon nous pouvons sentir que nous sommes aimés parce que nous le méritons, mais toujours en dépit du fait que nous ne le méritons pas, et de toutes nos faiblesses, nos défauts.

 

Le danger pour l'amour consiste à nous identifier à ce que nous nous imaginons que l'autre perçoit comme "aimable" en nous.

 

A la question "Qu'est-ce que tu aimes en moi ?", la réponse la plus précise serait peut-être :

 

"J'aime en toi ce je-ne-sais-quoi de plus que toi."

Please reload

Please reload