LES APPELS NOCTURNES DE JACQUES LACAN

Jacques Lacan souffrait d'insomnie. 

 

Lors de ses nuits blanches, il pouvait téléphoner à n'importe qui – plusieurs personnes en ont témoigné – pour demander une chose ou une autre. 

 

Françoise Dolto fut l'une des personnes fréquemment réveillées au beau milieu de la nuit par un appel du célèbre psychanalyste. 

 

Il lui demandait si elle pouvait s'occuper de telle ou telle personne avec laquelle il sentait que la cure psychanalytique ne pouvait plus progresser.

 

La plupart du temps, pour ne pas dire à chaque fois, Françoise Dolto acceptait la demande de Jacques Lacan ; mais observant celle-ci se répéter, encore et encore, elle l'a, un jour, refusée. 

 

Cela était sans compter sur l'extraordinaire force de persuasion du psychanalyste, qui savait se faire très insistant pour obtenir ce qu'il voulait. 

 

Françoise Dolto, dépitée, finit donc par accepter, encore une dernière fois.

 

Un beau jour, ou plutôt une belle nuit, Dolto reçut un énième appel de Lacan ; elle a alors décidé de passer le téléphone à son mari afin que celui-ci dise au psychanalyste :

 

« Mais vas-tu enfin laisser ma femme tranquille ?! »

 

Cette parole de Boris Dolto a définitivement mis fin aux appels nocturnes de Jacques Lacan. 

 

Au-dela de la petite anecdote, plutôt drôle, il est intéressant de noter que ce type d'intervention ou d'interprétation est exactement, et précisément, ce que Françoise Dolto demande à un père de dire à son fils, lorsque ce dernier insiste, nuit après nuit, pour s'immiscer dans le lit parental.

 

 

 

Please reload

Please reload