DORMIR LES YEUX OUVERTS


En s'intéressant au rêve la psychanalyse a notamment découvert que l'une des fonctions du sommeil était d'offrir un refuge au sujet.


Un refuge à la réalité qui peut parfois, dans certaines conditions, être perçue comme une agression de tous les instants par le sujet.


La fatigue chronique, qui sous cet angle peut être considérée comme une fatigue nerveuse, voire névrotique, est alors bien souvent le prix à payer, sous forme de compromis, pour le sujet qui veut s'extraire de sa pénible réalité tout en voulant y réaliser les tâches qu'il a à faire.


Il y a beaucoup d'anecdotes qui témoignent que pendant l'occupation allemande, durant la seconde guerre mondiale, une grande partie de la population présentait des altérations du sommeil, une immense fatigue, et chose plus curieuse encore : il n'était pas rare qu'en pleine journée les transports en commun soient remplis de voyageurs endormis.


Depuis l'apparition du virus dans nos vies je n'ai jamais entendu autant de personnes dire qu'elles sont constamment fatiguées, ainsi que d'avoir à de multiples reprises l'occasion d'observer de nombreux passagers endormis dans le métro et dans le bus.


Et pour ceux qui ont encore les yeux ouverts, mais qui paraissent bel et bien endormis, ils sont très souvent rivés sur leur « smartphone », outil qui semble alors avoir la fonctionnalité de produire un réveil articifiel.